إذا سكت أهل الحق عن الباطل ظن أهل الباطل أنهم على حق
Nouveau : Messali Hadj ( 1898 - 1974 ) : De la naissance d'un leader nationaliste maghrebin par : El Hassar Bénali journaliste et auteur. Secrétaire général du premier colloque international sur Messali Hadj organisé en 2000 à Tlemcen... Lisez l'article en trois parties sur nos pages

الاثنين، 16 ديسمبر، 2013

Une foule nombreuse rend un dernier hommage à Saâdallah



Au milieu d’une marée humaine venue lui rendre un dernier hommage, le Dr Abou El-Kassem Saâdallah a été inhumé dimanche au cimetière de Guemmar dans la wilaya d’El Oued.
Le cortège funèbre s’est ébranlé, après la prière de l’Asr, du domicile du défunt, au quartier Chettaya, dans la périphérie de Guemmar, vers le cimetière de Guemmar, où il repose désormais en paix.
Dans l’oraison funèbre prononcée par le président de l’association des oulémas musulmans algériens, le Dr Abderrazak Guessoum, il a affirmé qu’il était « difficile de parler de la personnalité de Saâdallah, car c’est un homme qui s'illustre par sa forte personnalité. C'est un homme religieux qui a appris le Saint Coran. En plus de sa maîtrise de plusieurs langues, il est historien d'une grande éloquence ayant un don et une grande sagesse».
Obsèques du défunt Abou El-Kassem Saâdallah
Obsèques du défunt Abou El-Kassem Saâdallah
Lors des obsèques auxquelles une foule nombreuse des disciples et des chercheurs venus de différentes universités du pays pour rendre dernier hommage au « doyen des historiens algériens », le directeur des affaires religieuses de ladite wilaya a lu la lettre de condoléances adressée par Bouabdallah Ghlamallah, dans laquelle il met en relief les hautes valeurs du défunt, en le présentant comme le fondateur de l'école algérienne d'histoire contemporaine et en priant Dieu à lui accorder sa miséricorde.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق